19238405Un nègre, ghost writer en anglais, est engagé pour terminer les mémoires d'Adam Lang, ancien premier ministre britannique mais la tâche s'annonce plus ardue que prévu; surtout quand il se rend compte que la mort de son prédécesseur n'est peut-être pas accidentelle.

Concrètement, il ne se passe pas grand chose dans le film. Le personnage principal est bloqué sur une île, ce qui limite ses mouvements (mais pas son intellect). Un film donc essentiellement cérébral, et les habitués des thrillers musclés sont sans doute déçus du manque d'action. Ce qui m'a plu, c'est de pouvoir mener ma propre réflexion à travers les découvertes d'Ewan McGregor, d'analyser les comportements des autres personnages, et d'envisager une enquête parallèle à la sienne. Du coup, je n'ai pas vu le temps passer. Le dénouement est à la fois surprenant et prévisible; tellement évident qu'on ne l'envisage pas.

L'île dans laquelle il doit travailler semble être rude; elle est en proie au froid, à la pluie et au vent. L'atmosphère est pesante et l'île ferait une parfaite terre d'exil car l'on s'y sent prisonnier. L'ambiance devient parfois même franchement angoissante quand le Ghost Writer (il n'a pas de nom, comme pour bien insister sur son statut de "fantôme") approche trop d'une vérité trop dangereuse pour lui. La crédibilité veut qu'il ne soit pas un mâle testostéroné adepte des arts martiaux. S'il est grillé; il est mort. Il ne peut compter que sur sa ruse. J'ai du mal à imaginer quelqu'un d'autre qu'Ewan McGregor, excellent acteur (c'est à se demander s'il a un jour été mauvais dans un film), dans le rôle d'un homme discret, maladroit, mal à l'aise et légèrement cynique.

19223698

La chute est très intéressante. Elle est du même acabit que celle de A Bittersweet Life: elle ouvre des tas de possibles et remet en cause tout ce que nous pensons avoir compris du film.