Prisonniers_du_temps-20101126081954L'équipe d'Edward Johnston travaille sur le site archéologique de Castelgard en Dordogne tandis que celui-ci retourne aux USA pour un rendez-vous avec l'entreprise qui finance ses recherches. Pendant son absence, son équipe découvre dans une crypte un parchemin signé Johnston ainsi qu'un verre de lunette de conception moderne. Ils apprennent alors qu'Edward Johnston a été téléporté en 1357, au beau milieu de la Guerre de Cent ans et partent le sauver.

Prisonniers du temps aurait très bien pu s'appeler "comment rater un film en dix leçons" car absolument tout est mauvais! Pour faire simple, c'est n'importe quoi.

Le scenario est quasiment inexistant - ce qui n'est pas dérangeant dans un blockbuster classique qui met des claques visuelles - mais dans un film aussi pauvre, c'est rédhibitoire. Les péripéties, quand il y en a puisque les personnages passent la moitié du film à jouer à cache-cache avec les soldats anglais, sont prévisibles. Du coup, l'ennui gagne très vite le spectateur. Tout l'aspect technique et scientifique du voyage dans le temps est mis de côté, c'est dommage, ça aurait pu être intéressant.

Les décors sont dignes d'un téléfilm: armes en plastique, châteaux en carton pâte, douze figurants pour les batailles et aucun bon cascadeur. Et je ne parle pas de la cohérence historique. La vision hollywoodienne du Moyen Age français fait dans la parodie et les scénaristes ne se sont visiblement pas foulés pour rendre le film valable historiquement parlant. Alors non, la culotte n'existait pas, les femmes, nobles ou pas, ne portaient pas le pantalon, le feu grégeois avait déjà été inventé depuis longtemps, etc.

prisonniers_du_temps_timeline_2002_portrait_w858

 

Difficile pour les acteurs de relever le niveau d'un aussi mauvais ensemble. Je me demande même s'ils n'étaient pas découragés par la tournure que prenait le tournage. On se croirait dans un Fort Boyard amélioré. Paul Walker est totalement transparent. Frances O'Connor surjoue tellement que son personnage semble être en proie à de grands problèmes psychologiques, Gerard Butler fait son travail, mais sans plus. Michael Sheen, dans son rôle de méchant, s'en sort mieux que ses partenaires. Même Lambert Wilson passe pour un guignol en Lord Arnaut (hey les gars on est en France, les lords n'existent pas!).

Prisonniers_du_temps_2003_Timeline_1

Les scènes d'action sont assez pathétiques: il y a deux ou trois belles scènes avec acteurs pas très synchronisés. Du coup, après un moment de profond scepticisme, j'ai regardé le film comme une parodie et j'ai beaucoup ri. Impossible de regarder ça sérieusement. Dans le même genre, je préfère largement Le Chevalier hors du temps, téléfilm avec Whoopi Goldberg, qui avait le mérite d'être drôle.