21059262_20131119172933967

L'histoire: Inspiré d'une histoire vraie, Du Sang et des larmes relate l'histoire de quatre Navy Seals encerclés par des talibans en Afghanistan, et de la lutte forcenée qu'ils ont menée pour survivre.

Le film s'ouvre sur des images d'archive qui montrent à quel point il est difficile de faire partie des Navy Seals. L'entraînement est éprouvant aussi bien physiquement que psychologiquement et beaucoup d'hommes sont amenés à abandonner. Seuls les meilleurs restent. Voilà un début qui semble annoncer un film ultra patriote à la gloire des Etats Unis, à la limite de la propagande. D'un autre côté, l'histoire raconte une mission totalement ratée qui a coûté la vie à une vingtaine d'hommes. Alors qu'en est-il?

Outre les images d'archive, le début du film est plutôt classique. Il faut poser les différents personnages, brosser rapidement leur portrait pour les rendre plus humains. On les voit plaisanter, se défier à la course, s'interroger sur les lubies de leurs femmes... Et puis quatre d'entre eux partent en mission pour éliminer un chef taliban. Jusque là, rien non plus d'exceptionnel. Jusqu'à l'élément perturbateur. Ils se font surprendre par un groupe de bergers et très vite, leur mission est compromise. Encerclés par des dizaines de talibans, ils vont devoir vendre chèrement leur peau. Et c'est à ce moment que le film prend une toute autre tournure, avec des images d'une violence incroyable, dont le réalisme brutal prend aux tripes. La traque de ces quatre hommes est aussi suffoquante qu'un thriller.

337287

 

D'après les informations que j'ai pu glaner, le réalisateur a reproduit le plus fidèlement possible les différentes étapes de l'opération "Red Wings". Tout ce que les personnages ont enduré est vrai, les rapports d'autopsie en sont la preuve. Criblés de balles et le corps broyé par deux énormes chutes, ils ne se résignent pas ; pas plus que ceux qui les poursuivent. Un tel acharnement des deux côtés soulève à la fois admiration et indignation. 

Marcus Lutrell, Mike Murphy, Danny Dietz et Matt Axelson sont respectivement incarnés par Mark Wahlberg, Taylor Kitsch, Emile Hirsch et Ben Foster. Quatre acteurs talentueux et impeccables qui contribuent au succès du film en toute sobriété. Ils parviennent à transmettre au spectateur les valeurs qui animent un Navy Seal ; notamment le courage, la fierté d'appartenir à ce corps de l'armée, et plus encore, la fraternité qui les soude. Ils préfèrent mourir plutôt que de laisser un des leurs derrière eux. Marky Mark - nom de rappeur de Wahlberg - tient même là un de ses meilleurs rôles. Je n'oublie pas Eric Bana ou même Alexander Ludwig mais leurs personnages n'ont pas la même importance. 

21060461_20131125111819709

Alors oui, d'une certaine manière c'est un film de propagande parce qu'il rend un superbe hommage à de glorieux soldats américains et montre que les Talibans sont vraiment d'horribles personnages. Mais c'est avant tout un film génial, à la fois haletant et émouvant, presque dépourvu de clichés hollywoodiens et j'ai vraiment adoré.