Rimbaud-Verlaine-ou-Leo-incarne-Arthur-Rimbaud-pas-repute-pour-sa-joie-de-vivre_portrait_w858En 1871, Verlaine rencontre pour la première fois un jeune homme dont il trouve la poésie magnifique. Arthur Rimbaud est une tornade dans la vie de Verlaine qui se laisse emporter dans un tourbillon d'excès, de passion et de poésie.

Grâce à Jean Teulé et son superbe O Verlaine, j'ai pu découvrir un poète dont je connaissais très mal l'oeuvre et pas du tout la vie. Cependant, dans ce roman, sa relation avec Rimbaud est passée sous silence. En regardant le film, j'ai compris pourquoi; ils ne partagent pas une histoire banale que l'on range aisément dans une catégorie.

Incarner un poète majeur de la littérature française n'est pas chose facile... Qui plus est quand le poète en question a un caractère bien trempé. Pour Verlaine, le choix s'est porté sur David Thewlis, que l'on connait surtout pour ses seconds rôles, notamment dans Harry Potter. C'est pourtant un excellent comédien. Au début, Verlaine est vu comme un homme respectable qui vit chez sa belle-famille avec sa femme enceinte. Il a tout pour être heureux mais l'arrivée du fougueux Rimbaud brise toutes ses illusions. Il devient alors passionné, frénétique et alcoolique. La ressemblance physique entre David Thewlis et Verlaine n'est pas frappante mais j'ai vu en lui le poète décrit par Teulé, c'est à dire un homme tiraillé entre deux extrêmes. Il peut être ignoble et superbe, violent et aimant, fou et extrêment lucide. Pour Rimbaud, l'heureux élu est Leonardo DiCaprio. Quelques années après Gilbert Grape, il montre encore une fois toute l'étendue de son talent alors qu'il a à peine vingt ans. Un génie du cinéma pour incarner un génie de la littérature, que demander de mieux? Rimbaud est un électron libre. Il dit et fait ce qu'il veut quand il veut, il bouleverse l'ordre et la morale en ne se conformant à aucune règle; jouer son personnage a dû exiger de DiCaprio une énergie considérable. Il parvient à rendre attachant et très drôle un gamin surdoué mais rebelle et capricieux. Ces deux acteurs auraient suffi pour faire le film. Romane Bohringer aurait pu ne pas être présente, ça n'aurait pas changé grand chose tant elle est transparente face à deux fortes personnalités.

rimbaud-verlaine-1995-05-g

Le film propose une lecture de la relation entre Rimbaud et Verlaine sans apporter de réponses à proprement parler et toutes mes interrogations concernant leur romance demeurent. Verlaine et Rimbaud se servent l'un de l'autre pour améliorer leur art et ne s'en cachent pas, c'est même ainsi que Rimbaud présente la chose à Verlaine avant même qu'ils deviennent amants. Leur passion semble tantôt feinte, tantôt véritable et destructrice. C'est Rimbaud qui paraît le moins sincère, surtout lorsqu'il se montre odieux avec Verlaine mais l'instant d'après, il est au comble du désespoir quand ce dernier l'abandonne et c'est alors Verlaine qui paraît le moins aimant des deux. Certaines scènes sont tout de même très belles; les conversations tenues par Rimbaud et Verlaine sont très intéressantes et certains de leurs mots sont troublants.

rimbau_dicaprio

La liaison orageuse entre Verlaine et Rimbaud est assez bien filmée mais la réalisatrice intègre à l'histoire principale des éléments qui parasitent l'ensemble, comme les visions de Rimbaud qui essaient d'ajouter une portée mystique au film; hélas sans y parvenir. Les décors sont affreux pour la plupart; ce sont vraiment les deux acteurs principaux qui portent l'intégralité du film.